Des acrostiches

                       Nada

Nada, c’est ma petite cousine

Aimée par toute la famille

Danser, chanter, ce sont ses passions

Amusante et fidèle ! Elle ne changera jamais !           

                                                                                Kenza Lazrak

—————————————–

                      Lina

Lina rit et sourit chaque jour

Imprudente mais courageuse

Naturelle et joyeuse

Avoir une sœur, c’est génial !

                                       Rania Elbadaoui

——————————————

               Lina

Le rire d’un ange

Impressionne tout le monde

Ne parle pas beaucoup, elle

A de beaux yeux noirs !

                                 Allae Megguen

——————————————–

              Nour

Notre fleur inestimable,

Oasis de bonheur et  de spiritualité,

Un sentiment de bien- être à tes côtés,

Recherche toujours la nouveauté.

                               Nour Alhamany

———————————————-

             Mabel

Ma chatte s’appelle Mabel, elle

Aime beaucoup dormir

Belle mais paresseuse

Elle est très vieille

La chatte la plus drôle au monde !

                                  Taha Ouajid

————————————————

                    Nihal

Naissance d’un ange dans ma famille !

Image d’une princesse qui sourit.

Habile aux jeux de billes,

Adorant et aimant la vie.

Les rêves de cette fille seront sûrement accomplis !

                                                                          Nihal Benjaaba

———————————————

                        Asmae

Aimable et adorable

Souriante, toujours prête à aider les autres

Ma tante chérie pour l’éternité

Active, je la considère comme une soeur

Elle est intelligente et amusante!

                                                          Dina Mahdar

—————————————-

         Sara

Sensible et gentille,

Aimable et serviable,

Rêveuse, elle aime les licornes.

Amicale, c’est bien mon amie !

                                          Hiba Berrada

—————————————–

                  Réda

Réda est mon frère

Elégant et bien habillé,

Disponible toujours pour me soutenir,

Aimable avec toute la famille !

                                        Malak Dabir

—————————————-

                 Tante

Tendre comme une fleur

Aimée par toute la famille

Nous t’adorons tous

Tu es ma tante

Et ma deuxième maman !

                            Kahtane Youssef

—————————————–

               Réda

Rondouillard

Elégant dans son uniforme

Déterminé dans ses activités

Amusant et actif à l’école.

                  Zineb IbnoulMehdi

——————————————-

                Ghita

Généreuse, prête à partager et à aider

Harmonieuse dans ce qu’elle fait

Intelligente, compétente et douée

Talentueuse et sème la bonne humeur autour d’elle

Ambitieuse, c’est sa principale qualité !

                                                          Ghita Azelmat


Des poèmes produits « à la glane des images »

      Notre rêve

Il faut le jour et puis la nuit

Il faut le bruit et le silence

Il faut le noir et le blanc

Il faut l’amour et il faut l’empathie

Pour que nous nous sentions bien.

Prenons du soleil dans le creux des mains,

Un peu de soleil et partons au loin,

Partons dans le vent, suivons notre rêve !

Partons à l’instant, la jeunesse est brève !

                                                    Nihal Benjaaba

———————————————-

         Le printemps

Quand le soleil nous chante au cœur

Après la pluie et avec le beau temps,

L’eau court sur le pavé

Dans les champs et les forêts,

Ruisseaux jaseurs, oiseaux siffleurs,

Tout nous annonce le printemps vainqueur.

Les fleurs chantent en silence

Les nuages quittent le ciel en douceur

Les papillons sortent de leurs coquilles en couleur

La terre se couvre de verdure

La neige fond et les rivières se forment

Les arbres poussent et les forêts grandissent.                                               

                                                                    Youssef Kahtane

—————————————-

          Paris

Paradis des monuments

Attend petits et grands

Rêve des touristes et des enfants

Illuminé par tous les temps

Sur la tour Eiffel, c’est géant !

Youssef Madin

—————————————–

           Malak

Ma sœur adorée !

A toi, je pense toujours,

La plus belle sœur du monde,

A ton premier regard, tu m’as plu.

Kaki est ta couleur préférée.

                                Wissal Amrani

———————————————–

        Jad

Je vais à l’école pour apprendre

Avoir des connaissances et comprendre

Donner, partager et surprendre.

                                       Jad Neggady

————————————————-

       L’amitié

Mes parents m’ont donné

Les sentiments et la volonté

Ils m’ont permis d’apprécier

L’air et la pierre !

Vivre ensemble est une aventure

L’amitié est une belle rencontre

Avec ce qui n’est pas moi.

Je suis une fleur à quatre couleurs

C’est très bon pour le cœur

La solitude provoque des pleurs

Je cherche la paix dans mon cœur.

Nour Alhamany

———————————————-

J’aimerais être

J’aimerais être le vent

Et souffler sur la terre

Afin de réduire en poussière

La haine et la misère.

J’aimerais être une fleur

Et pousser sur la terre

Pour souffler un doux parfum

De paix, d’amour et de bonheur.

J’aimerais être un petit oiseau

Et survoler la terre

Offrant à chacun un sourire

Qui le rendrait gai.

Youssef Madin

————————————————

La solidarité

Notre planète est en danger,

Réunissons-nous pour la protéger.

Sauvegardons notre planète

Ce n’est pas si bête !

Soyons les bâtisseurs de demain

Tout pourrait changer enfin.

Inventons de nouveaux chemins

Donnons-nous simplement la main.

Nous avons besoin d’amour et de solidarité,

Pour plus d’égalité et de fraternité.

Ecoutons notre cœur

Que nous soyons d’ici ou d’ailleurs !

Agissons ensemble pour que  l’humanité évolue

Si nous voulons que notre histoire continue.

Les élèves de la cinquième A

———————————————-

La solidarité

La solidarité nourrit les racines

Desquelles se tisse la fraternité

Ne penser qu’à soi

Ce n’est pas courtois.

Donner, écouter, partager

C’est bien la solidarité !     

                                   Nihal Benjaaba

———————————————–

Un sourire

Un sourire ne coûte rien

Et produit beaucoup

Il enrichit ceux

Qui le reçoivent

Partons en chantant

Sortons de chez soi

Partons au soleil

L’horizon nous attend.

Ilyas Khalili


5ème AP « B »

Les prisonniers de la nouvelle génération

       A l’époque des savants, dans une ville modernisée où l’intelligence artificielle dominait, il y avait un garçon qui se nommait Saad. 

Il était différent des autres enfants de son âge. Il n’était pas contrôlé par les robots comme une marionnette : il faisait ses devoirs seul, il se baignait seul, il s’habillait seul… Bref, il était le seul élève à garder son cerveau humain, ce qui poussait ses camarades à l’exclure du groupe.

Un jour, pendant le cours d’histoire, dans la classe de Monsieur Androïde, comme tout le monde le surnommait, les élèves étaient devant leur table interactive. Ils manipulaient leur machine en suivant les consignes de leur maître qui les leur envoyait par SMS à travers son tableau interactif. 

Dans la classe de Monsieur Androïde, tout se faisait grâce à ce tableau : ouvrir ou fermer la porte et les fenêtres ou alors éclairer la salle.

Ce jour là, Saad ne savait pas comment faire. Alors, il appela son maître :

« Monsieur, s’il vous plaît, pourriez-vous m’aider ? J’ai du mal à faire l’exercice.

-Oui, bonhomme, qu’est-ce que tu n’as pas compris ? dit le maître en souriant.

-Je n’arrive pas à contrôler cette machine, bafouilla l’enfant.

-Allume ta table d’abord ! ordonna le monsieur, puis active le mode vocal, ajouta-t-il.

-Regardez les amis, il ne sait même pas créer un dossier, se moqua Tom, le pire ennemi de Saad.

– Mêle-toi de tes affaires, Tomate! rétorqua Jacqueline.
Jacqueline était l’unique amie de Saad et prenait toujours sa défense.

Après les explications du maître, Saad arriva à faire son exercice. 

Quand la cloche retentit, tous les élèves s’emparèrent de leur casque digital et se précipitèrent vers le tapis roulant pour descendre à la récréation et jouer à « Booyah top 1 Wins », leur jeu de bagarre virtuel favori.

Dans la cour, il y avait des écrans partout qui remplaçaient les arbres. Il y avait aussi un terrain de hoverboards, les élèves les utilisaient pour voler dans les airs et pour se déplacer d’un écran à l’autre.

En ce moment de récréation, Tom et sa bande en profitèrent pour retourner en classe et supprimer les dossiers de Saad. Malheureusement, et à cause d’une fausse manipulation, ils disparurent.

Saad qui les guettait de loin, entendit un bruit étrange. Par curiosité, il monta en classe. Il découvrit sa table activée et par-dessus la casquette de Tom et les lunettes d’un de sa bande. Saad devint aussi pâle qu’un flocon de neige. Son amie qui le suivait lui demanda :

« Que se passe-t-il ?

-J…je….co…comprends rien », bégaya l’enfant.

Le petit bonhomme était debout, devant sa table, raide comme un arbre sans vie, la sueur dégoulinait de son front, son cœur battait la chamade et résonnait partout en lui jusque dans la paume de ses mains moites.

Jacqueline, qui avait des paroles aussi douces qu’un agneau, arriva à le calmer. Il reprit alors sa respiration et bredouilla :

« Ils ont disparu !

-Qui a disparu ? s’enquit la fillette.

-Tom et sa bande.

-Mais qu’est-ce que tu racontes ?

-Je te jure. Tom et ses amis, je les ai vus entrer mais je ne retrouve que cette casquette et ces lunettes.

-Attends ! j’entends la voix de Tomate. Ça vient de ta table.

-Oui, je les vois.

-Aidez-nous ! hurla Tom derrière l’écran.

-Je ne sais pas, révéla Saad embarrassé.

-Tu n’as qu’à suivre les recommandations de notre chef », ordonna un élève.

Saad fit de tout son mieux pour les aider. On le voyait tapoter les touches du clavier, froncer les sourcils, baisser les yeux, lever les bras en l’air, détourner le regard d’un temps à l’autre vers sa copine pour se renseigner. Puis, on vit un sourire qui illumina son visage; les prisonniers de la nouvelle génération surgirent de l’écran.

« Merci Saad ! dirent les enfants.

-De rien les amis. Merci à vous aussi, vous m’avez aidé à manipuler ma table.

-Effectivement, nous avons besoin de la technologie, intervint Jacqueline. Elle améliore notre vie quotidienne et rend le travail plus allégé, continua-t-elle.

-Mais ne la laissons pas mettre fin à notre humanité et réduire notre cerveau à un programme informatique ! renchérit Saad.

-Nous sommes tous différents, ajouta la fillette, mais chacun de nous a ses particularités. Ces différences sont une richesse qui nous aide à nous compléter et à vivre ensemble et joue un grand rôle dans la vie. Elle nous facilite les tâches de tous les jours, mais nous ne devons pas négliger notre humanité et nos différences, expliqua-t-elle.

-Alors pour vivre en paix , promettons de cultiver la tolérance, de nous entraider et de n’exclure personne! » conseilla le maître qui assistait à toute cette conversation.

A cet instant-là, Saad se réveilla sous la tendre voix de son amie:

« Tu dors ou quoi ? Réveille-toi ! La cloche a déjà sonné et Monsieur Androïde nous attend. »

FIN