Editorial

En ce début de 21ème siècle, nous observons des mouvements de repli identitaires, de rejets de l’altérité, des contradictions entre le besoin d’être reconnu en tant qu’individus et l’aspect de solidarité nécessaire à la survie de notre humanité.

Malgré les progrès considérables réalisés dans le domaine des sciences et des technologies, les rapports entre les êtres humains restent tribaux et relèvent d’un rapport de force exercé au niveau des états mais aussi auprès des acteurs de la société, des citoyens.

Parallèlement, s’opère une dégradation de la nature qui s’accélère ces dernières années. Elle nuit à tous et particulièrement aux personnes les plus vulnérables.

Les éducateurs que nous sommes ne peuvent être indifférents à ce qui se passe dans notre civilisation et ne manquent pas de se questionner sur les choix éducatifs à effectuer pour la construction d’une société engagée dans un développement durable pour nos enfants et cela, avec nos enfants. Penser, agir sur un développement durable dans sa dimension économique, sociale, écologique, spirituelle tel est le défi qui s’annonce pour les jeunes générations. Cela ne commence-t-il pas dès le plus jeune âge en famille, à l’école?

A l’école, au contact des autres, en développant des relations inclusives, accompagnés par les éducateurs, les enfants intègrent peu à peu l’idée d’une société solidaire, basée sur l’acceptation des différences.

Suite à la rencontre du début d’année qui définit les orientations éducatives, l’équipe pédagogique s’engage à amener les enfants à se questionner sur l’intérêt de participer à la construction d’une civilisation solidaire.

Dans quel type de société souhaitent-ils vivre?

La satisfaction des besoins des individus est-elle incompatibles avec l’intérêt général?

De quelle manière, concrètement participer à la construction d’une civilisation solidaire?

Cela commence tout près de soi, dans son environnement familier, maison, famille, école, ville, enseignants, camarades.

A l’école, accompagnés des enseignants, les enfants peuvent élaborer peu à peu l’idée d’une société solidaire dans la vision de participer à la construction d’une civilisation basée sur la solidarité et l’accueil des différences, pour la paix et le bien-être de tous les êtres vivants et la préservation de la planète Terre.

Il s’agit d’exprimer des sentiments de solidarité les uns envers les autres, de s’ouvrir aux autres cultures le plus concrètement possible, par des petites actions quotidiennes, des projets de classes tout en favorisant « le vivre ensemble ».

A chacun de faire preuve de talent, de créativité pour mettre en place son projet éducatif selon les étapes déterminées.

Ressentir, imaginer, agir, partager.

La Directrice